Rechercher

Catégories

Notre nouveau fournisseur d’IAITO-OSAWA SHOKAI

Nous avons décidé de faire un contrat avec OSAWA SHOKAI fin Novembre 2015, comme notre nouveau fabricant et fournisseur d’IAITO.

OSAWA SHOKAI ne vend pas à des pays étrangers, donc, SINONOME est le premier et le seul distributeur en dehors du Japon.

OSAWA SHOKAI a un petit atelier avec deux personnes, toutefois, Osawa Shokai est méticuleux au sujet de la fabrication d’IAITO contrairement aux grandes entreprises.

Nous avons rencontré et visité son atelier, discuté avec Mr. OSAWA, le dirigeant OSAWA SHOKAI fin Octobre 2015.

 

L'atelier d’OSAWA était vraiment petit.

Dans cet atelier, il y a beaucoup de matériaux entassés comme des lames, tsukas, et ceux-ci étaient trop nombreux pour marcher à l'intérieur de l'atelier.

La famille de M. OSAWA est très célèbre pour sa grande entreprise à SEKI (GIFU), qui vend de 美術刀BIJITSU-TO (un vrai KATANA Japonais, NIHONTO),IAITO, et des couteaux de la cuisine.

M. OSAWA est né en tant que deuxième fils de la famille. (Au Japon, parce que le fils aîné se joindra à l'entreprise familiale, M. Osawa avait une autre profession après avoir fini ses études. )

M.OSAWA était absent temporairement de GIFU.

Après un certain temps, son père est tombé malade, et il est retourné à Gifu pour son père et leur entreprise familiale.

Alors, il a commencé à travailler dans l'entreprise familiale en aidant son frère. Il a appris tous les processus pour faire une IAITO, pour devenir un artisan à part entière.

 

Il a appris non seulement les compétences pour fabriquer l’IAITO, mais aussi le processus et le style de l'entreprise qui le produit aussi rapidement que possible et le vend aussi peu cher que possible pour augmenter le chiffre d’affaire. Toutefois, M. OSAWA a commencé à remettre en question la façon de production.

En général, une grande entreprise ne traite pas des opérations très détaillées afin d'économiser du temps. Il se rendit compte qu'il avait un point de vue de la gestion et de la production très différent de son frère aîné.
Son frère aîné a repris l'entreprise familiale. Toutefois, M. OSAWA a toujours été méticuleux au sujet de la fabrication d’Iaïto. Par conséquent, il a créé sa propre société avec des produits d'IAITO similaires.
Pour comprendre sa passion pour la fabrication d’IAITO, nous avons interviewé M. OSAWA.

 

- Dans le cas du procédé de fabrication IAITO, pouvez-vous faire tous les processus dans cet atelier ? 

Mr OSAWA :   Cela dépend des articles. Nous ne produisons pas certains produits ici et les demandons aux autres artisanats.


- Quand on regarde le catalogue du fabricant japonais, il indique avec une variété de noms comme « CHO-GOKIN (Superalliage) », « KYOKA-GOKIN l'alliagerenforcé » et « GOKIN (l’alliage classique) ». Quelle est la différence ?


   Mr OSAWA :   (Rires), il y a deux manières pour la lame de l’IAITO. » simulée : le moulage sous-pression (moulage sous pression en métal) et le moulage en sable. Dans le cas du moulage en métal, le matériel (le métal liquide) est injecté dans le moule et cuit. C’est possible à faible coût dans la production de grandes quantités. Mais, quand il est cuit dans le moule métallique, il maintient l'air à l’intérieur. Donc, les bulles d'air restent également à l'intérieur de la lame et cette lame sera moins solide en raison de la bulle d'air dans la lame.

Le moule en sable est un procédé utilisé pour la fabrication de statues de Bouddha et les grandes cloches des temples, en injectant l'alliage dans le moule de sable. Parce que c’est du sable, l'air peut sortir à l’extérieur. La bulle ne reste pas à l’intérieur de la lame, et le moule en sable peut cuire à une température élevée, de sorte que sa solidité et sa durabilité sont plus élevées que le moulage sous pression. Toutefois, lorsqu’on enlève le contenu, une épée, le moule de sable est cassé. Le moule de sable ne peut être utilisé qu'une seule fois. En outre, parce que le temps de chauffe est plus long par rapport au moulage en métal, cela est plus coûteux au final pour l'épée. Ce processus a une plus faible productivité par rapport au moulage sous-pression.
Même au Japon, il y a plusieurs entreprises qui fabriquent des IAITOS, mais il n’y qu’une entreprise utilisant le moule de moulage au sable. La forme du moule est la même. Chaque entreprise a différents noms de la lame pour différencier sa propre épée des autres et il pense que son sabre est mieux que les autres.

La chose importante est comment fabriquer une lame. La qualité de la lame changer par le temps et la méthode à appliquer pour la produire. Plus vous prenez votre temps pour produire une lame, plus sa qualité augmente. La base est la même, mais la finition et le traitement rendent la qualité de la lame différente. Je prends toujours le plus grand soin à la réalisation d’une lame. Donc, il faut du temps avec une grande attention au moindre détail.

 

- Quel est le délai de livraison ?


 Mr OSAWA : Il est généralement d’un mois et demi à deux mois. Parce que je travaille une lame très attentivement, je ne veux pas se presser. Même le délai de livraison est long, je tiens à être acheté par ceux qui veulent un IAITO de bonne qualité.

- Jusqu’à quelle longueur pouvez-vous fabriquer 刃渡りHawatari (la longueur de la lame) ?

 Mr OSAWA :   Il est possible de le faire jusqu'à 2 shaku 9 sun (84.84 cm).

 

- Est-Il préférable de mettre 2 Mékugi plutôt qu'une seule ?


Mr OSAWA :   Je peux mettre deux Mékugi. Cependant, qu’il n’y ait qu’une Mékugi ou deux dans le Tsuka (poignée), cela ne change pas tellement. Nous mettons un seul mekugi, tout droit verticalement et nous n’avons jamais de problème avec cette façon de fabrication.
Lorsque vous collez des Samé (la peau de requin) sur les deux côtés de la TSUAKA(poignée ) et enrouler le tressage sans mesurer la position de la mékugi, vous ne pouvez jamais passer à la mékugi tout droit à la verticale. En raison de la légère déviation de la peau de requin et le tressage de poignée, un peu trop par gauche ou par droite à la position de la mékugi exacte, vous ne pouvez donc jamais mettre une mékugi droite. Si vous voulez vraiment passer la mékugi tout droite, vous devez mesurer la position de la mékugi et coller la peau de requin et enrouler la tresse de poignée que vous évitez couvrant la position de la mékugi.

Nous travaillons tous les détails à fond.

 

- Dans le cas du SAYA(fourreau), est-il possible de fabriqué « KAESAYA » ?
Mr OSAWA :   Oui, c’est possible.

- Est-Il possible de fabriquer un KAESYA d’IAIDO de l'autre entreprise ?
Mr OSAWA :   Oui, c’est possible, aussi.

 

- Un autre fournisseur, il a dit qu’il ne pouvait pas fabriquer un KAE SAYA de l’autre entreprise.

Mr OSAWA :  (Rires) Parce que ce ne sont pas leurs produits, il ne voulait pas s’en occuper, je pense.
Mais, comme je vous le disais auparavant, la lame est faite de moulage en sable, qui est la même fabrication, il devrait donc fonctionner.
En plus du remplacement du SAYA, nous proposons aussi un renforcement de la durabilité de SAYA comme il est traité pour mettre la résine celluloïd environ 20 centimètres à partir de la bouche du fourreau. Ce processus supplémentaire est recommandé pour ceux qui ont une possibilité de lésions de la bouche de SAYA.
Nous pouvons également fabriquer la décoration sur saya.


- Vous travaillez toutes les tâches ici, dans cet atelier ?
Mr OSAWA :   Oui, nous faisons tous ici.

 

- Est-Il possible de changer la courbure du IAITO?
Mr OSAWA :   Oui, nous pouvons changer la courbure, mais par torsion forcée de la forme standard, de sorte que nous recommandons de ne pas le faire.


- Quelle est la différence entre OYA TASUBU(la peau de la verrue de requin et la normale?
Mr OSAWA :   Parce que OYA TSUBU est un gros grain et qu’il n'y a qu'un seul endroit pour un requin, il est précieux et coûteux, et il semble luxueux.

- Avez-vous une lame légère et une lame lourde?
 Mr OSAWA :   Oui, nos clients ont chacun une préférence et ils sont aussi différents physiquement. La lame fine est d'environ 750g, et la lame épaisse est d'environ 900g sans SAYA.
Sinon, nous faisons jusqu'à 2 shaku 9 sun (84.84 cm) pour les personnes de grande taille. Pour certains clients qui aiment avoir un IAITO personnalisé, nous proposons plusieurs options des KOJIRI, SAYA-NURI(laquer) etc….

 

- Réalisez-vous également SAYAN-NURI (laquer du SAYA) ici?
Mr OSAWA :     Oui, nous le faisons ici.


- C’est vous qui fessez ?

Mr OSAWA :     Oui, je fais la coloration de MENUKI sur mesure, et SAYA-NURI moi-même ici dans mon atelier.

- Réalisez-vous vraiment tous les processus par vous-même ?
Mr OSAWA : Pas tout, parfois j’externalise certains processus. Mais en général, je fais presque toutes les opérations.
Par ailleurs, ce doigt .... (M. Osawa montre ses doigts), c’était de ma faute parce que mes compétences n’étaient pas assez bonnes à la période d'apprentissage. (Comme il en parle, il montre ses doigts où la moitié de l'index et l'annulaire sont amputés !) Aujourd’hui, je ne fais jamais un tel accident.


-Par Ailleurs, les hommes sont intéressés aux KATANA, que pensez-vous?
Mr OSAWA :(Rires) Ah bon? Et bien, je ne sais pas. Dans mon cas, depuis mon enfance, j’ai grandi entouré par les KATANA. Mes amis me demandent « Pour quoi tu fabriques des IAITO, ce n’est pas la mode aujourd’hui, tu arrives à les vendre ? »

 

- Vendez -vous vos produits à l’étranger ?
Mr OSAWA : Actuellement, nous ne les vendons pas directement aux pays étrangers. Nous vendons nos IAITO seulement pour les Japonais qui résidant à l'étranger ou un étranger qui peut très bien parler et comprendre le japonais.

 

Quand M. OSAWA a montré ses doigts, nous étions vraiment choqués, mais, il est âgé d’une quarantaine d’années, est réservé comme un typique artisan japonais.

Il est très charmant avec un très beau sourire (nous voulons prendre une photo, mais malheureusement, il ne voulait pas, C’est dommage !!!).

Lorsque nous avons posé quelques questions au sujet des IAITO, il nous a expliqué beaucoup de choses.
Dans notre expérience, nous avons rencontré des nombreux artisans japonais et parfois, ils sont têtus. Mais dans le cas de M. OSAWA, il nous a expliqué de façon à ce que même nous puissions comprendre.
Pour SINONOME, nous avons à cœur d’établir une relation avec des artisans avec une bonne qualité de produits et qui ne sont pas d'une production de masse.

Nous tenons à présenter des produits originaux qui ne peuvent pas trouver ailleurs.

 

M. OSAWA a une petite entreprise (seulement 2 personnes), mais nous avons ressenti sa grande passion pour leurs œuvres.


Par conséquent, le délai de livraison est d’un mois et demi à deux mois, ce qui est long, mais nous gardons la qualité plus que la rapidité.


(**Pour la commande IAITO ,en raison technique du logiciel sur notre site, vous ne pouvez pas sélectionner toutes les options sur la page de produit. Nous vous confirmons après la validation de votre commande.)

Les IAITO OSAWA-SHOKAI